Né en 2007 de la fusion de cinq équipes d’accueil, dirigé par Francis Marmande puis par Nathalie Piégay-Gros, le CERILAC (Centre d'études et de recherches interdisciplinaires de l'UFR LAC, Équipe d’accueil 4410) est depuis 2015 sous la responsabilité de Jacqueline Nacache, professeure d’histoire et d’esthétique du cinéma (jacqueline.nacache@univ-paris-diderot.fr), assistée dans toutes ses missions par Claude Zelawski, assistant-ingénieur en charge de l’administration (cerilac4410@univ-paris-diderot.fr).

Le laboratoire réunit la plupart des chercheurs de l’UFR Lettres, Arts, Cinéma de l’université Paris-Diderot, soit près de 60 enseignants-chercheurs titulaires et plus de 120 doctorants, auxquels s’ajoutent vingt membres extérieurs et docteurs rattachés. S’y rassemblent des spécialistes de littérature française, littérature comparée, études cinématographiques, esthétique, philosophie, langues anciennes, architecture, information et communication. 

Les travaux du CERILAC s’organisent autour de quatre axes dans lesquels collaborent les différentes disciplines :

 

      Pensée et création contemporaines Littérature et sciences humaines de l'Antiquité aux Lumières (Thélème)
      Écrire et penser avec l'histoire EMOI (Esthétique, Médias/Musique, Oralité, Image)
    Décentrements lyriques                                                              
    Centre de ressources Jacques Seebacher                                    

 

« Décentrements lyriques » est un projet transversal consacré à la poésie

Le Centre de Ressources Jacques Seebacher est un espace de recherche et de ressources documentaires consacré au xixe siècle.

Les programmes de recherche du CERILAC cherchent à décloisonner les pratiques et les disciplines (arts, cinéma, littérature) et à penser un rapprochement entre la pratique artistique, la recherche et la diffusion des savoirs (axe Pensée et création contemporaines, EMOI). L’approche contemporaine et théorique des objets anciens ou classiques, toujours adossés aux apports des sciences humaines, fait l’originalité de l’axe Thélème. L’écriture de l’histoire est quant à elle envisagée dans les reconfigurations permanentes qui traversent tant l’histoire elle-même que la littérature, les arts, le cinéma ou les sciences (axe Écrire et penser avec l’histoire).

Le CERILAC publie la revue Textuel, les Cahiers Textuel, les Cahiers Concours (agrégation et ENS), la revue Écrire l’histoire. Depuis 2012, le CERILAC organise un colloque récurrent, « Les Facultés de juger », dont les actes constituent la trace d’un questionnement de fond sur la critique et dessinent une orientation intellectuelle forte du laboratoire (Critique et vérité, Critique et violence, L’Expérience du cinéma).

Les publications du CERILAC couvrent un champ très vaste qui témoigne de ce qui en fait l’identité et la force : l’interdisciplinarité, le mouvement de la pensée, des lettres et des arts, l’ouverture au monde, le lien entre réflexion et création.