Le sport comme espace de construction sociale de la féminité : jugements d'adolescentes et d'adolescents concernant les filles qui pratiquent des sports de tradition masculine

Résumé : L'état des connaissances actuelles en sociologie du sport permet d'affirmer sans hésitation que les pratiques d'activité physique et sportive sont des pratiques sociales et culturelles (voir, entre autres, le numéro de Recherches féministes sur la question (vol. 17, no 1, 2004)). En ce sens, elles véhiculent des normes, sont le site de débats idéologiques et participent à la construction de rapports sociaux, dont les rapports sociaux de sexe. On a pu voir à travers l'histoire du sport que cette institution véhicule les normes sociales dominantes de la masculinité et de la féminité et, en conséquence, qu'elle participe à leur reproduction (Hargreaves 1994; Louveau 1981). L'application de ces normes se manifeste dans une sexuation des pratiques; certaines sont perçues et désignées comme davantage convenables ou appropriées pour les femmes (par exemple, le patinage artistique, la gymnastique artistique, le tennis), et d'autres, comme davantage légitimes pour les hommes (par exemple, le soccer-football, l'haltérophilie, les sports cyclistes). La sexuation des pratiques sportives a bien sûr entraîné une présence inégale des femmes et des hommes tant dans les sports de compétition (Légaré 19992; Louveau 2004b) que dans les activités de loisir (Louveau 2004a; Nolin et autres 2002). Parallèlement aux percées du mouvement féministe qui ont tenté de déconstruire ces normes en montrant leur caractère arbitraire (voir notamment Bryson (1983), Hall (1978) et Theberge (1985)), les femmes se sont progressivement adonnées, avec des différences selon leur classe sociale d'origine (Louveau 2006), à des sports jusqu'alors jugés plus appropriés pour les hommes; ainsi, elles ont fait leur entrée dans le monde de l'haltérophilie, du hockey sur glace, du cyclisme, du marathon, etc. Depuis les vingt dernières années, plusieurs chercheuses se sont penchées sur l'expérience de ces femmes qui " transgressent l'ordre social de genre3 " dans le domaine du sport
Type de document :
Article dans une revue
Recherches féministes [revue interdisciplinaire francophone d'études féministes], Québec : GREMF, 2006, 19 (2), pp.29-61
Liste complète des métadonnées

Littérature citée [27 références]  Voir  Masquer  Télécharger

https://hal-univ-bourgogne.archives-ouvertes.fr/hal-00561100
Contributeur : Anaïs Chevot <>
Soumis le : lundi 9 mai 2011 - 18:31:59
Dernière modification le : vendredi 8 juin 2018 - 14:50:17
Document(s) archivé(s) le : mercredi 10 août 2011 - 02:28:58

Fichiers

Le_sport_comme_espace_de_repro...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-00561100, version 1

Collections

Citation

I. Courcy, S. Laberge, Carine Erard, C. Louveau. Le sport comme espace de construction sociale de la féminité : jugements d'adolescentes et d'adolescents concernant les filles qui pratiquent des sports de tradition masculine. Recherches féministes [revue interdisciplinaire francophone d'études féministes], Québec : GREMF, 2006, 19 (2), pp.29-61. 〈hal-00561100〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

926

Téléchargements de fichiers

2930