Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Communication dans un congrès

Activation cérébrale induite par la phéromone mammaire chez le lapin nouveau-né : analyse par immunocytochimie de la protéine Fos

Résumé : Chez le lapin européen, Oryctolagus cuniculus, la femelle présente un comportement maternel étonnant pour un mammifère : peu après la naissance, elle quitte le nid et n’y retourne qu’une fois par 24h afin d’allaiter les nouveau-nés (initialement aveugles et sourds) durant seulement 5 min. Cela conduit à des échanges olfactifs très prononcés entre la mère et les jeunes. Ainsi, les nouveau-nés parviennent à s’orienter efficacement vers les tétines et à téter, en exprimant un comportement orocéphalique relativement stéréotypé (mouvements de recherche habituellement exprimés en parcourant la fourrure abdominale conclus par des actions de préhension orale). Ce comportement est notamment déclenché par un signal odorant émis dans le lait de lapine, le 2-méthyl-2-buténal. Cette molécule répond aux critères rigoureux de définition d’une phéromone de mammifère ; elle a été nommée phéromone mammaire (PM). Ici, nous visons à examiner la nature des régions cérébrales impliquées dans le traitement de cette phéromone cruciale pour la prise lactée du lapereau. Nous avons pour cela choisi de détecter la protéine Fos par immunocytochimie. Ce facteur de transcription codé par un gène d’expression précoce est classiquement utilisé pour marquer l’activité neuronale et souligner l’activation bulbaire. Dans cette étude trois groupes de lapereaux âgés de 4 jours ont été utilisés : le premier groupe était stimulé par la PM (12 lapereaux), le deuxième groupe par une odeur neutre ne possédant pas de signification biologique pour l’animal (5 lapereaux) et le troisième groupe était manipulé de la même façon que les deux autres mais ne recevait pas de signal chimique (12 lapereaux). Quatre vingt dix minutes après stimulation des lapereaux, le cerveau était prélevé est l’on procédait à l’immunocytochimie de la protéine Fos (délai d’expression maximale de Fos). Un marquage cellulaire est apparu dans les différentes couches du bulbe olfactif principal. Le cortex olfactif semble aussi marqué dans la région hypothalamique. Un comptage cellulaire précis de l’expression de Fos est actuellement en cours pour quantifier les niveaux d’expression de la protéine dans les différentes régions du cerveau.
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-bourgogne.archives-ouvertes.fr/hal-00709966
Contributeur : Sabine Julien <>
Soumis le : mardi 19 juin 2012 - 17:15:25
Dernière modification le : samedi 6 juin 2020 - 13:38:57

Identifiants

  • HAL Id : hal-00709966, version 1
  • PRODINRA : 244986

Collections

Citation

Rachel Charra Jourda, Gérard Coureaud, Amélie Castanho, Benoist Schaal, Frédérique Datiche. Activation cérébrale induite par la phéromone mammaire chez le lapin nouveau-né : analyse par immunocytochimie de la protéine Fos. 42e Colloque annuel de la Société Française pour l'Étude du Comportement Animal, Mar 2010, Toulouse, France. 1 p. ⟨hal-00709966⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

246