Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Ivy and Bones: ruins and reversibility during the Blitz

Résumé : Cet article s'attache à montrer que la représentation des ruines du Blitz est traversée par la tension esthétique et sémiotique entre abstraction, pureté moderniste et accrétion naturaliste et pittoresque. La notion de réversibilité sert de piste pour explorer la manière dont les destructions engendrées par la guerre ou encore le sentiment d'un déclin culturel s'inscrivent dans les œuvres de Elizabeth Bowen, Herbert Furst, Claire Leighton, Rose Macaulay, John Piper, et Virginia Woolf, tout en étant contrebalancés par des modes de compensation imaginaire. La figure de la réversibilité permet d'analyser certains sites où les conflits esthétiques sont réactivés, des espaces bombardés à la page du livre en tant qu'objet culturel emblématique et artefact moderniste menacé de disparition.
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-bourgogne.archives-ouvertes.fr/hal-00789831
Contributeur : Sophie Aymes-Stokes <>
Soumis le : lundi 18 février 2013 - 20:56:53
Dernière modification le : vendredi 24 juillet 2020 - 23:18:04

Identifiants

  • HAL Id : hal-00789831, version 1

Collections

Citation

Aymes-Stokes Sophie. Ivy and Bones: ruins and reversibility during the Blitz. Études britanniques contemporaines - Revue de la Société dʼétudes anglaises contemporaines, Presses universitaires de la Méditerranée, 2012, pp.55-71. ⟨hal-00789831⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

220