Ce que gérer la faune implique : une approche par la théorie de l'acteur-réseau – le cas de la conservation de l'ours brun dans les Pyrénées françaises - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Gérer et Comprendre. Annales des Mines Année : 2015

Ce que gérer la faune implique : une approche par la théorie de l'acteur-réseau – le cas de la conservation de l'ours brun dans les Pyrénées françaises

(1) , (2, 3)
1
2
3

Résumé

What “managing wildlife” implies : An actornetwork theory approach to the conservation of brown bears in the French PyreneesThe conservation of wildlife lies at the center of projects that tap seldom studied qualifications. The human dimensions of managing nature are usually seen in terms of governance, of diverging conflicting interests and disputes. This review of the symbol of brown bears in the French Pyrenees does not seek to draw attention to conflicts around this issue but, instead, to focus on the work and qualifications of the persons involved in this conservation project. The actor-network theory is used to pragmatically explore “what stakeholders should be capable of” in order to accomplish this project. Four fields of key qualifications, each specific but also related to the others, are identified that put stakeholders to the test in the field. Managing nature is not just a matter of the guidelines, directives and arrangements to be implemented. It relies heavily on commitments from several participants and their ability to work together. These “ways of working together” are described.
La conservation de la faune sauvage suscite des projets et mobilise des compétences jusqu’ici peu étudiés. Les dimensions humaines de la gestion de la nature sont en effet le plus souvent envisagées en termes de gouvernance, d’intérêts divergents et de conflits. Cet article propose de revenir sur le cas emblématique de la conservation de l’ours brun dans les Pyrénées françaises non pas pour souligner les antagonismes qui ont marqué ce dossier, mais pour faire le point sur le travail et les compétences des agents de la conservation qui prennent part à ce projet. La théorie de l’acteur-réseau sert ici de guide dans l’exploration pragmatique de « ce dont ces acteurs doivent se montrer capables » pour mener à bien leur projet. Nous identifions quatre domaines de compétences clés à la fois spécifiques et en relation, qui représentent autant de défis que ces acteurs doivent relever sur le terrain. Au final, nous montrons que la gestion de la nature n’est pas faite que de directives, de mesures et de dispositifs à mettre en place. Elle repose très largement sur l’engagement d’une pluralité d’acteurs et sur leur capacité à travailler ensemble. Ce sont donc très précisément des « manières de faire ensemble » que nous nous proposons d’explorer ici.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-01346545 , version 1 (19-07-2016)

Identifiants

Citer

Dorothée Denayer, Damien Collard. Ce que gérer la faune implique : une approche par la théorie de l'acteur-réseau – le cas de la conservation de l'ours brun dans les Pyrénées françaises. Gérer et Comprendre. Annales des Mines, 2015, 118, pp.78-88. ⟨10.3917/geco.118.0078⟩. ⟨hal-01346545⟩
83 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More