Pour un apprentissage de la lutte et de la résistance des cadres pour limiter leur souffrance au travail : les apports de la théorie de la reconnaissance d'Axel Honneth - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue M@n@gement Année : 2012

Pour un apprentissage de la lutte et de la résistance des cadres pour limiter leur souffrance au travail : les apports de la théorie de la reconnaissance d'Axel Honneth

(1, 2)
1
2

Résumé

Les suicides récents au sein d’entreprises françaises ont éveillé les consciences quant à la souffrance régnant parfois dans le monde du travail. Les cadres sont également touchés. Nous avons en effet assisté ces dernières années à une dégradation des conditions de travail de cette population qui a engendré un déni de reconnaissance et une souffrance morale. La mise en place et l’apprentissage d’outils de gestion moins traumatisants sont souvent préconisés comme moyen de limiter cette souffrance. L’objectif de ce travail est toutefois de proposer d’autres orientations pédagogiques pour lutter contre la souffrance des cadres. Nous voulons montrer que la théorie de la reconnaissance d’Honneth invite à privilégier chez les futurs cadres l’apprentissage de la lutte pour la reconnaissance et de la résistance collective. Nous tenterons d’opérationnaliser cette approche en mobilisant la littérature et notre propre expérience pédagogique.

Dates et versions

hal-01347009 , version 1 (20-07-2016)

Identifiants

Citer

Françoise Pierson. Pour un apprentissage de la lutte et de la résistance des cadres pour limiter leur souffrance au travail : les apports de la théorie de la reconnaissance d'Axel Honneth. M@n@gement, 2012, 14 (5), pp.352-370. ⟨10.3917/mana.145.0352⟩. ⟨hal-01347009⟩
50 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More