Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Les transactions entre parties liées, spoliation des actionnaires ou mécanisme relationnel complexe, le cas de la Thaïlande

Résumé : Les transactions entre parties liées sont généralement considérées comme un mécanisme de spoliation des actionnaires au bénéfice de quelques acteurs. Avec l’essor des entreprises capitalistes, l’importance des réseaux relationnels dans l’Asie du Sud-Est a favorisé le développement concomitant de ces transactions. La crise financière de 1997, qui a secoué très durement les pays de cette région, a entraîné un durcissement spectaculaire de la réglementation sur la gouvernance des entreprises cotées. C’est ainsi que les entreprises cotées thaïlandaises doivent désormais publier le montant et la nature des transactions entre parties liées. Notre objet de recherche est d’observer si cette publication a permis de limiter l’impact négatif des transactions entre parties liées sur la performance financière de l’entreprise. Cela étant le cas, nous proposons une réflexion théorique sur les motifs susceptibles de justifier cette absence d’impact.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-bourgogne.archives-ouvertes.fr/hal-01347011
Contributeur : Crego - Université de Bourgogne <>
Soumis le : mercredi 20 juillet 2016 - 10:54:05
Dernière modification le : mercredi 14 octobre 2020 - 04:03:16

Identifiants

Collections

Citation

Adisak Chotitumtara, Benoit Pigé. Les transactions entre parties liées, spoliation des actionnaires ou mécanisme relationnel complexe, le cas de la Thaïlande. Recherches en sciences de gestion, ISEOR, 2012, pp.61-80. ⟨10.3917/resg.089.0059⟩. ⟨hal-01347011⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

171