Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Peut-on proposer un prélèvement du ganglion sentinelle en cas de chimiothérapie néoadjuvante dans les cancers du sein et à quel moment ?

Résumé : La chimiothérapie néoadjuvante (CNA) peut permettre une réduction de la taille de la tumeur en vue d’un traitement conservateur impossible initialement. Elle permet également une réponse ganglionnaire axillaire histologique complète dans un tiers des cas. La pertinence du curage axillaire (CA) systématique après CNA est remise en question, en faveur de la procédure du ganglion sentinelle (GS). Cependant, le moment optimal par rapport à la CNA est encore débattu dans la littérature pour les patientes n’ayant pas d’envahissement ganglionnaire évalué par échographie avant la chimiothérapie. Pour les patientes avec envahissement ganglionnaire prouvé avant CNA, la réalisation d’un GS après CNA paraît envisageable en cas de réponse radio-clinique.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-bourgogne.archives-ouvertes.fr/hal-01425562
Contributeur : Emmanuelle Ashta <>
Soumis le : mardi 3 janvier 2017 - 16:07:19
Dernière modification le : jeudi 11 juin 2020 - 03:06:35

Identifiants

Collections

Citation

Charles Coutant, Clémentine Jankowski, H. Portha, Emmanuel Barranger. Peut-on proposer un prélèvement du ganglion sentinelle en cas de chimiothérapie néoadjuvante dans les cancers du sein et à quel moment ?. Gynécologie Obstétrique & Fertilité, Elsevier Masson, 2016, 44 (6), pp.345 - 349. ⟨10.1016/j.gyobfe.2016.04.010⟩. ⟨hal-01425562⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

134