La couverture vaccinale contre la grippe saisonnière du personnel soignant en gériatrie : mise au point

Résumé : Position du problème La vaccination antigrippale des professionnels de santé semble représenter l’une des actions préventives des plus efficaces face à une pathologie à haut risque d’épidémie nosocomiale et potentiellement grave en milieu gériatrique. Ce travail avait pour objectif de faire une mise au point sur le statut vaccinal antigrippal chez le personnel soignant en gériatrie et les raisons expliquant leur réticence vis-à-vis de cette vaccination, afin d’émettre des propositions d’amélioration de la couverture vaccinale. Méthode Une recherche bibliographique des articles publiés depuis 2000 dans le domaine de la gériatrie, des maladies infectieuses ou de la pneumologie a été réalisée, essentiellement sur PubMed. Les principaux mots-clés utilisés pour la recherche étaient « caregivers », « elderly », « flu », « influenza », « nosocomial » et « vaccination ». Tous les résumés en anglais ou en français, issus de cette première sélection, ont été lus par les auteurs afin d’écarter les articles hors sujet. Au final, 64 articles ont été cités dans la bibliographie de cette mise au point. Résultats Malgré les recommandations officielles, la littérature révèle une couverture vaccinale de ce personnel insuffisante à l’échelle nationale et internationale. La couverture vaccinale apparaît plus faible chez le personnel féminin, plus jeune et non médical. Les déterminants pour la vaccination sont le désir de se protéger soi-même, de protéger sa famille et les patients/résidents, ainsi que le vécu grippal antérieur. Les facteurs d’opposition à la vaccination sont complexes, liés à la peur des effets secondaires, au recours à d’autres moyens préventifs, au sentiment d’inefficacité vaccinale, à la mauvaise connaissance de la maladie et du vaccin et aux problèmes organisationnels. Les campagnes de promotion vaccinale, destinées à responsabiliser le professionnel de santé, doivent être multidimensionnelles et fortement incitatives. Le message pédagogique doit être centré sur le bénéfice individuel et adapté selon les catégories socio-professionnelles. Les stratégies incitatives mobiles au sein des services sont déjà une déclinaison pragmatique de ce défi. Le médecin traitant est un pivot incontournable, ainsi que le médecin du travail en lien avec les services d’hygiène hospitalière. Conclusion La vaccination antigrippale doit s’inscrire dans l’éducation et la formation du personnel soignant.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-bourgogne.archives-ouvertes.fr/hal-01457538
Contributeur : Caps - Université de Bourgogne <>
Soumis le : lundi 6 février 2017 - 14:55:59
Dernière modification le : vendredi 8 juin 2018 - 14:50:17

Identifiants

Collections

Citation

E. Contal, Alain Putot, M. Dipanda, S. Perrin, S. Asgassou, et al.. La couverture vaccinale contre la grippe saisonnière du personnel soignant en gériatrie : mise au point. Epidemiology and Public Health / Revue d'Epidémiologie et de Santé Publique, Elsevier Masson, 2016, 64 (6), pp.415-423. ⟨10.1016/j.respe.2016.06.333⟩. ⟨hal-01457538⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

165