La mémoire malmenée de la transition espagnole à la démocratie

Résumé : Contrepoint positif de la tragédie des années 1930, la transition espagnole à la démocratie constitue un territoire symbolique qui pèse fortement sur les enjeux du présent. Depuis peu, le récit canonique de la transition, érigé en mythe fondateur, subit l’assaut de narrations alternatives qui contestent les vertus de son héritage, rendues responsables des vices de la démocratie. L’article entend revenir tant sur ce malmenage que la mémoire de la transition subit que sur sa vigueur sans cesse renouvelée. En dépit de l’écho reçu par l’appel à une « seconde transition », en dépit des efforts des historiens pour déconstruire le mythe transitionnel, celui-ci conserve son aura au point de modeler les perceptions de passés plus lointains, y compris celles portées par l’historiographie.
Type de document :
Article dans une revue
Vingtième siècle, Fondation Nationale des Sciences Politiques, 2015, pp.42-57. 〈http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=VING_127_0042〉. 〈10.3917/ving.127.0042〉
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-bourgogne.archives-ouvertes.fr/hal-01489546
Contributeur : Cgc - Université de Bourgogne <>
Soumis le : mardi 14 mars 2017 - 14:50:32
Dernière modification le : vendredi 8 juin 2018 - 14:50:09

Identifiants

Collections

CGC

Citation

Sophie Baby. La mémoire malmenée de la transition espagnole à la démocratie. Vingtième siècle, Fondation Nationale des Sciences Politiques, 2015, pp.42-57. 〈http://www.cairn.info/resume.php?ID_ARTICLE=VING_127_0042〉. 〈10.3917/ving.127.0042〉. 〈hal-01489546〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

85