L'action, ses choix et ses raisons : nécessité et contingence dans la dynamique des rapports sociaux

Résumé : Le monde de l'action et son ordre propre ne sont pas justiciables d'un savoir et d'une scientificité identiques à ceux requis dans le monde de la nature. Il existe bien une raison pratique, de même qu'il existe des savoirs savants de la vie sociale, mais il n'existe pas une science de la pratique qui permettrait aux acteurs sociaux d'agir de manière objectivement fondée et donc toujours assurée. L'action est marquée du sceau de la contingence, précisément parce qu'elle est le résultat de décisions qui témoignent de la liberté humaine, de son pouvoir créateur, mais aussi, inséparablement, de sa finitude. La reconnaissance du statut médian de la raison pratique permet d'en appréhender la portée et les limites. Articulant considérations théoriques et références empiriques, l'ouvrage met en évidence comment les rapports sociaux sont le résultat à la fois stable et provisoire d'une dynamique transactionnelle qui voit les individus, les groupes et les institutions se construire, s'influencer et se transformer de manière concomitante au sein de ce que l'on peut appeler un 'sens commun social'.
Type de document :
Ouvrage (y compris édition critique et traduction)
Editions universitaires de Dijon (EUD), 2016, Sociétés, ISSN 1628-5409, 978-2-36441-181-4
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-bourgogne.archives-ouvertes.fr/hal-01490475
Contributeur : Cgc - Université de Bourgogne <>
Soumis le : mercredi 15 mars 2017 - 14:01:23
Dernière modification le : vendredi 8 juin 2018 - 14:50:25

Identifiants

  • HAL Id : hal-01490475, version 1

Collections

CGC

Citation

Jean-Pierre Sylvestre. L'action, ses choix et ses raisons : nécessité et contingence dans la dynamique des rapports sociaux. Editions universitaires de Dijon (EUD), 2016, Sociétés, ISSN 1628-5409, 978-2-36441-181-4. 〈hal-01490475〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

50