Endocannabinoid system: Effects on glucose and lipids metabolisms - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Médecine des Maladies Métaboliques Année : 2016

Endocannabinoid system: Effects on glucose and lipids metabolisms

Système endocannabinoïde : effets sur le métabolisme glucidique, mais aussi lipidique

(1, 2) , (1) , (1, 2)
1
2

Résumé

The endocannabinoid system is composed of G-protein receptors named Cannabinoid type 1-Receptor (CB1-R) and Cannabinoid type 2-Receptor (CB2-R), their endogen ligands (anandamide [AEA], and 2-acylglycerol [2-AG]) and the enzymes responsible for their synthesis and degradation. Although CB1-R and CB2-R were first described in the central neuronal system, they are present in several other tissues, where they are involved in metabolism, growth, and inflammation. After the withdrawal of rimonabant, a specific CB1-R inverse agonist used in the treatment of type 2 diabetes and obesity, because of neuropsychiatric side effects; targeting endocannabinoid system still remains a promising approach in the treatment of many pathophysiological process like metabolic syndrome, cancer, and neuronal affections [1]. Indeed, many arguments in animal models and Human raise the role of endocannabinoids in the onset of insulin resistance and obesity. The aim of this article is to present an update on past and recent knowledge on endocannabinoids and metabolism, and future perspectives for the treatment of metabolic disorders, including dyslipidemia associated with the metabolic syndrome.
Résumé Le système endocannabinoïde (SEC) est composé de récepteurs couplés aux protéines G : Cannabinoid type 1-receptor (CB1-R) et Cannabinoid type 2-receptor (CB2-R), de leurs ligands endogènes (anandamide [AEA], et 2-acylglycérol [2-AG]), et des enzymes responsables de leur synthèse et de leur dégradation. Bien que les récepteurs CB1-R et CB2-R furent initialement décrits au niveau du système nerveux central, ils sont présents dans de nombreux tissus périphériques, où ils sont impliqués dans le métabolisme, la croissance, et l’inflammation. Après le retrait commercial du rimonabant, pour des effets secondaires psychiatriques, un agoniste inverse du récepteur CB1 (CB1-R), destiné au traitement du diabète de type 2 et de l’obésité, le SEC reste cependant une cible intéressante pour le traitement de nombreuses affections, comme le syndrome métabolique, le cancer, et les maladies neurodégénératives [1]. En effet, de nombreuses études conduites chez l’animal et l’Homme soulignent le rôle des endocannabinoïdes dans le développement de l’insulino-résistance et de l’obésité. Cet article vise à faire le point sur les connaissances passées et récentes sur les effets des endocannabinoïdes dans le métabolisme énergétique glucido-lipidique, et les futures perspectives pour la prise en charge des désordres métaboliques, notamment les dyslipidémies associées au syndrome métabolique.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-01494919 , version 1 (24-03-2017)

Identifiants

Citer

Anne-Laure Sberna, Patricia Degrace, B. Vergès. Système endocannabinoïde : effets sur le métabolisme glucidique, mais aussi lipidique. Médecine des Maladies Métaboliques, 2016, 10 (5), pp.407 - 414. ⟨10.1016/S1957-2557(16)30139-0⟩. ⟨hal-01494919⟩
148 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More