Perception of the risk of error in intensive care units: Qualitative study among doctors and nurses - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Psychologie Française Année : 2018

Perception of the risk of error in intensive care units: Qualitative study among doctors and nurses

Vécu des situations à risque d’erreur en réanimation : une étude qualitative auprès des médecins et infirmiers

(1) , (2) , (2) , (3) , (4)
1
2
3
4

Résumé

Intensive care units are considered as services with a high risk of error. More and more studies have measured the incidence and impact of errors in intensive care units, but few of them are centered on the impact of the risk of error for professionals. This study focuses on the perception of the risk of error, how it is experienced, and the way in which professionals cope with it. Forty professionals (20 physicians, 20 nurses) participated in clinical interviews. We transcribed recordings and analysed the data using a phenomenological approach. The risk of error is omnipresent in intensive care units. For nurses with less than one years experience, the risk of error is associated with important manifestations of anxiety. On the contrary, for doctors and nurses who have worked for more than one year in ICU, their experience and the relationship of cooperation built with colleagues gives them a feeling of control over risky situations. Our results show that it is important to take into account the risk of error in order to better target the support and training for the ICU professionals.
Si de nombreux facteurs de risque d’erreur ont été identifiés en réanimation, très peu d’études se sont intéressées au vécu du risque d’erreur chez les professionnels. Pourtant, l’approche psychologique du risque montre l’importance de la dimension subjective pour comprendre la manière dont le sujet appréhende le risque. Sur les 40 professionnels de réanimation, 75 % des professionnels vivent le risque d’erreur comme omniprésent. L’étude met en évidence l’existence d’un vécu différencié du risque d’erreur en fonction du niveau d’expérience, de l’encadrement et de coopération. Ces dimensions participent à la création d’une culture collective permettant de vivre le risque comme contrôlé. En revanche, pour les professionnels qui intègrent les services de réanimation, le risque est appréhendé de manière individuelle et est source d’anxiété. Cette étude se centre sur l’identification des situations à risque d’erreur, la manière dont les professionnels les vivent et s’en défendent. Cette approche subjective du risque nous permet de dégager des pistes de réflexion sur les enjeux du vécu du risque en termes de prévention et d’accompagnement des professionnels.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-01579846 , version 1 (31-08-2017)

Identifiants

Citer

Alexandra Laurent, Khadija Chahraoui, Antoine Bioy, Jean-Pierre Quenot, Gilles Capellier. Vécu des situations à risque d’erreur en réanimation : une étude qualitative auprès des médecins et infirmiers. Psychologie Française, 2018, 63 (1), pp.11-21. ⟨10.1016/j.psfr.2016.10.001⟩. ⟨hal-01579846⟩
257 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More