Le cri sur la scène allemande, de Lenz à Büchner

Résumé : Le cri, dans le champ de l'art allemand, évoque évidemment la violence de l'art expressionniste, inspiré fortement par le célèbre tableau de Munch. Cependant, et bien avant le début du 20e siècle, le théâtre germanophone a su faire entendre les cris d'individus en souffrance. Le théâtre de Büchner, et en particulier les deux pièces La mort de Danton (1835) et Woyzeck (1837), inaugurent dans les années 1830 une nouvelle esthétique théâtrale, en rupture forte avec la tradition. Cette écriture théâtrale révolutionnaire va permettre l'émergence du cri sur la scène, l'auteur souhaitant par ce nouveau mode d'expression faire retentir autrement la souffrance d'individus traversés par des formes diverses de déchirement et de dissociation de soi. Ces innovations seront mises en perspective avec l'oeuvre du dramaturge Lenz, représentant dans les années 1770 du théâtre du Sturm und Drang, afin de souligner comment certains effets d'écho dessinent une continuité entre ces deux auteurs qui se situaient en marge de leur époque et ont ressenti leur présent comme étouffant et violent.
Type de document :
Chapitre d'ouvrage
Le Cri dans les arts et la littérature, EUD (Editions Universitaires de Dijon), pp.57-71, 2017, Collection "Ecritures", 978-2-36441-228-6
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-bourgogne.archives-ouvertes.fr/hal-01626241
Contributeur : Marie-Claire Méry <>
Soumis le : lundi 30 octobre 2017 - 15:08:01
Dernière modification le : mercredi 5 septembre 2018 - 17:04:05

Identifiants

  • HAL Id : hal-01626241, version 1

Collections

TIL

Citation

Marie-Claire Méry. Le cri sur la scène allemande, de Lenz à Büchner. Le Cri dans les arts et la littérature, EUD (Editions Universitaires de Dijon), pp.57-71, 2017, Collection "Ecritures", 978-2-36441-228-6. 〈hal-01626241〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

52