Béroalde de Verville’s Le Moyen de parvenir (1616) : a text without a context ? - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2019

Béroalde de Verville’s Le Moyen de parvenir (1616) : a text without a context ?

Le Moyen de parvenir de Béroalde de Verville (1616) : un texte sans contexte ?

(1)
1

Résumé

Le Moyen de parvenir, as a singular literary object, peculiarly resists contextualization. The coherence of its narratives is constantly undermined. Neither historical time nor the proper chronology of the story permits to contextualize the events. It is thus vain to try to elucidate an utterance from a context, except that of the self-sufficient universe which this ludic writing embodies. This is what allows Béroalde de Verville to assert that « this book is the centre of all books ».
Le Moyen de parvenir, objet littéraire singulier, résiste particulièrement à la contextualisation. La cohérence des récits s’y trouve constamment minée. Ni le temps historique, ni la chronologie propre de l’histoire ne permettent de contextualiser les événements. Il est donc vain de chercher à élucider un énoncé d’après un contexte, hormis celui de l’univers autarcique auquel donne corps cette écriture ludique. C’est ce qui permet à Béroalde de Verville d’affirmer que « ce livre est le centre de tous les livres ».
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-01669194 , version 1 (20-12-2017)

Identifiants

Citer

Richard Crescenzo. Le Moyen de parvenir de Béroalde de Verville (1616) : un texte sans contexte ?. Qu'est-ce qu'un contexte ? Une question posée depuis la littérature, Université de Bourgogne-Franche-Comté, Nov 2017, Dijon, France. pp.40-49, ⟨10.3917/litt.194.0040⟩. ⟨hal-01669194⟩
48 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More