« Parler bon français » : langages populaires et paysans dans la comédie et la fiction narrative comique (XVIe-XVIIe siècles)

Résumé : La mise en scène de gens du peuple ou de la campagne est prétexte, dans la fiction narrative et le théâtre comique des XVIe-XVIIe siècles, à composer un stéréotype comique. Un des principaux attributs de ce stéréotype est l’emploi d’un niveau de langue bas, d’un français fautif, abâtardi ou entaché de régionalismes. A ce français « populaire » sont souvent associées lourdeur d’esprit, naïveté, sottise, ainsi que des conversations limitées à des sujets triviaux. Ce registre linguistique est souvent présenté à l’occasion d’un dialogue avec un interlocuteur savant, lettré et raffiné. C’est le contraste des registres qui produit le comique et disqualifie comme grossiers certains usages, certaines tournures de la langue française, alors en pleine période de constitution de ses normes grammaticales et stylistiques.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-bourgogne.archives-ouvertes.fr/hal-01669210
Contributeur : Cptc Université de Bourgogne <>
Soumis le : mercredi 20 décembre 2017 - 16:14:53
Dernière modification le : vendredi 15 février 2019 - 01:10:27

Identifiants

  • HAL Id : hal-01669210, version 1

Collections

Citation

Richard Crescenzo. « Parler bon français » : langages populaires et paysans dans la comédie et la fiction narrative comique (XVIe-XVIIe siècles). Synergies Chine, Gerflint, 2018, Les registres de langue : théories / pratiques didactologiques et compréhension des textes littéraires [sous la direction de Li Keyong et J. Plessis], 2018 (13), pp.85-101. ⟨hal-01669210⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

68