Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Le marquage territorial par le sport dans la "fabrique" des villes nouvelles

Abstract : Cet article montre comment les sports ont imprimé leur marque dans la « fabrique » du territoire de Cergy-Pontoise, ville nouvelle située à trente kilomètres de Paris. Lors de sa phase de programmation dans les années 1960, l’imaginaire bâtisseur des villes nouvelles a montré ses limites : l’absence d’espaces consacrés au loisir. Pour pallier à ce manque, une politique sportive a été initiée dès les années 1970. L’aménagement d’une base de loisir, l’une des plus vastes d’Europe, a offert un lieu de récréation propice aux pratiques ludiques (des manèges aux sports nautiques) au sein de l’agglomération. Mais dans quelle mesure l’ancrage territorial des citadins s’est-il réalisé en faveur des loisirs dans cette aire urbaine ? Il s’agit de comprendre comment les citadins pratiquent les loisirs à proximité de chez eux et comment cette offre ludo-sportive (Augustin, 1995) a pu s’insérer dans la volonté de créer des espaces sportifs hors de Paris.
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-bourgogne.archives-ouvertes.fr/hal-01934744
Contributeur : Antoine Marsac <>
Soumis le : lundi 26 novembre 2018 - 11:15:33
Dernière modification le : jeudi 17 septembre 2020 - 08:36:33

Identifiants

Citation

Antoine Marsac. Le marquage territorial par le sport dans la "fabrique" des villes nouvelles. Loisir et Société / Society and Leisure, Taylor and Francis, 2011, 34 (1), pp.195-216. ⟨10.1080/07053436.2011.10707822⟩. ⟨hal-01934744⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

50