De la voiture hippomobile au TGV : essai de cinétique littéraire

Résumé : Le désir de vitesse s’est éveillé au xviiie siècle. Le passage du crottin de cheval au cheval-vapeur courant xixe siècle, celui de la locomotion massive à la locomotion individuelle en fin de siècle, du moteur à combustion au moteur à explosion et de la machine à translation linéaire aux machines volantes du xxe siècle, marquent des seuils décisifs de l’accélération, non seulement dans l’histoire de la civilisation, mais aussi dans celle de la littérature. Cet essai de cinétique littéraire montre que les superstructures esthétiques sont à corréler aussi avec des infrastructures matérielles.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-bourgogne.archives-ouvertes.fr/hal-01962360
Contributeur : Cptc Université de Bourgogne <>
Soumis le : jeudi 20 décembre 2018 - 15:27:20
Dernière modification le : vendredi 21 décembre 2018 - 01:18:13

Identifiants

  • HAL Id : hal-01962360, version 1

Collections

Citation

Joël Loehr. De la voiture hippomobile au TGV : essai de cinétique littéraire. Ecrire l'histoire, CNRS Editions, 2016, Écrire l’histoire / dir. Catherine Coquio, pp.127-135. ⟨hal-01962360⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

27