Les discours produits pendant une séquence de changement basée sur la dissonance ou l’engagement peuvent-ils expliquer le changement ?

Résumé : Nous analysons l'effet d'une procédure d'engagement et de dissonance sur l'attitude et la force de l'attitude associées à un comportement alimentaire (insectes). Nous nous intéressons aux formes de pensées sous-jacentes aux discours recueillis dans le cadre de ces procédures expérimentales. 65 participants recevaient une liste d'informations portant sur l'élevage et la consommation d'insectes. Dans la condition contrôle, ils devaient indiquer ce qu'ils pensaient de ces informations. Dans la condition dissonance, ils devaient indiquer parmi les arguments fournis quels étaient ceux qu'ils trouvaient valides, souhaitables, pertinents ou acceptés par la plupart des gens (explicitation de la norme) avant d'indiquer toutes les fois où ils avaient refusé de goûter un nouvel aliment (explicitation de la transgression). Dans la condition engagement, ils devaient fournir de nouveaux arguments avant de signer une charte où ils s'engageaient à essayer de goûter des insectes. On mesurait l'attitude instrumentale, affective et globale ainsi que la force de l'attitude (certitude, intensité, importance, extrémité et ambivalence) et on analysait les discours produits par les participants (analyse TROPES et Schèmes Cognitifs de base : Salès-Wuillemin et al., 2009). On observe une attitude plus favorable dans les conditions dissonance et engagement que dans la condition contrôle (F(2,64) = 3.45, p=.03, η2 = .10). Les traitements ont provoqué une augmentation de l'importance et de l'intensité et une diminution de la certitude et de l'extrémité ( de Wilks= .79, p=.08, η2 = .11). Dans la condition contrôle, le discours est argumentatif et marqué par l'opposition. Dans la condition dissonance le discours révèle une attitude visant à exprimer une réalité à construire alors que dans la condition engagement le discours exprime une réalité comme univers possible et non réel. Les raisonnements produits dans les deux conditions expérimentales sont moins marqués par une relation fonctionnelle vis-à-vis de la nourriture d'insecte (agir sur cet objet). On observe davantage de raisonnements marquant l'inclusion et la comparaison (les insectes c'est comme…) dans la condition dissonance et davantage d'attributions de caractéristiques positives vis-à-vis de la nourriture d'insecte dans la condition engagement. Globalement, ces résultats incitent à articuler les déterminations externes (sociale et cognitive) avec les déterminations subjectives (raisonnement associés aux discours internes) de façon à intégrer ces divers processus au niveau de l'explication du changement.
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-bourgogne.archives-ouvertes.fr/hal-01975186
Contributeur : Msh Dijon Maison Des Sciences de L'Homme <>
Soumis le : mercredi 9 janvier 2019 - 11:48:04
Dernière modification le : dimanche 30 juin 2019 - 12:28:03

Identifiants

  • HAL Id : hal-01975186, version 1

Collections

Citation

Laurent Auzoult, Edith Salès-Wuillemin. Les discours produits pendant une séquence de changement basée sur la dissonance ou l’engagement peuvent-ils expliquer le changement ?. 11ème congrès international de psychologie sociale en langue française, Jun 2016, Genève, Suisse. ⟨hal-01975186⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

27