Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

« Pour mes trente ans je me fais stériliser. » Stérilisées et sans enfant : une utilisation déviante de la contraception ?

Résumé : Cet article se focalise sur les femmes sans enfant et présente une utilisation singulière de la contraception : non pas pour « avoir un enfant comme on veut, quand on veut », mais pour choisir de ne jamais en avoir. L’enquête ethnographique se penche sur l’appréhension de cette pratique tant par les médecins que par les femmes stérilisées ou en voie de l’être. Demande déviante pour les médecins qui régulent fortement l’accès à cette méthode, cet acte est pourtant approprié comme un élément constitutif de la « culture childfree ». Le sujet invite à se pencher sur le discours de ces femmes, qui, s’il est « déviant » n’en est pas moins révélateur d’une générale aspiration à la libre disposition de son corps depuis la fin du xxe siècle ainsi que d’une place toujours plus grande réservée à l’autocontrôle de ses « pulsions », ici reproductives.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-bourgogne.archives-ouvertes.fr/hal-01987381
Contributeur : Cgc - Université de Bourgogne <>
Soumis le : lundi 21 janvier 2019 - 10:09:21
Dernière modification le : samedi 19 septembre 2020 - 03:52:19

Identifiants

  • HAL Id : hal-01987381, version 1

Collections

Citation

Emma Tillich. « Pour mes trente ans je me fais stériliser. » Stérilisées et sans enfant : une utilisation déviante de la contraception ?. Territoires contemporains, Université de Bourgogne, 2018, Ces femmes qui refusent d'enfanter. ⟨hal-01987381⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

55