Les compétences non académiques utiles aux étudiants sur le marché du travail

Résumé : Les jeunes tout au long de leurs parcours de formation, au sein et en dehors du système éducatif, vont acquérir une diversité de compétences qu'ils peuvent valoriser sur le marché du travail. Si de nombreuses recherches ont montré que les niveaux de compétences en littératie et en numératie ont un impact spécifique sur le marché du travail, pour des diplômés qui ont pourtant le même niveau d'études (par exemple, Branche Seigeot, 2013), d'autres travaux se sont également intéressés à l'impact des "soft skills" sur le début des parcours professionnels. La définition exacte de ces "softs skills" comme leur mesure ouvrent la voie à d'importantes questions méthodologiques (Gutmanet Schoon, 2013), même si de nombreux travaux soulignent le poids de ces compétences dans le système éducatif comme sur le marché du travail (Duru-Bellat, 2015).D'un point de vue méthodologique, les travaux cherchant à identifier l'effet de ces compétences sur l'accès à l'emploi se basent soit sur des enquêtes auprès des employeurs, soit sur des enquêtes auprès des jeunes diplômés. Dans le premier cas, les compétences peuvent être appréhendées par les employeurs de manière directe ou indirecte, par le biais de différents éléments de l'expérience des candidats lors d'une embauche. En interrogeant près de 150 DRH, Lazuech (2000) montre l'importance de certaines compétences qu'il associe à la personnalité des candidats, surtout lorsqu'il faut les départager à profils comparables. Même si certains travaux soulignent un risque d'essentialisation de ces compétences dans le discours des employeurs, elles apparaissent comme un élément clé des recrutements dans certains secteurs (Bailly, Léné, 2012). Dans le second cas, des enquêtes auprès des jeunes introduisent différents types de test de compétences qui peuvent être associés à des compétences sociales et comportementales. La revue de littérature de Kautz et al. (2014) recensent plusieurs dizaines de recherches qui plaident pour un effet positif sur le marché du travail de ces compétences, mesurées en amont du parcours des individus, à partir d'échelles de mesure, souvent réalisées par des psychologues
Type de document :
Communication dans un congrès
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-bourgogne.archives-ouvertes.fr/hal-02187295
Contributeur : Bertille Theurel <>
Soumis le : mercredi 17 juillet 2019 - 17:15:44
Dernière modification le : vendredi 19 juillet 2019 - 11:40:17

Identifiants

  • HAL Id : hal-02187295, version 1

Collections

Citation

Inès Albandea, Jean-François Giret. Les compétences non académiques utiles aux étudiants sur le marché du travail. Actualité de la Recherche en Éducation et en Formation (AREF), AECSE (Association des Enseignants et des Chercheurs en Sciences de l'Éducation); SSRE (Société Suisse pour la Recherche en Éducation); ABC-Educ (Association belge des chercheurs en Education); Ceds; Lab-E3D; Laces; ESPE d'Aquitaine; Faculté des Sciences de l'Education de l'Université de Bordeaux, Jul 2019, Bordeaux, France. ⟨hal-02187295⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

15