Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Les mécanismes traditionnels de représentation des communautés locales dans les organisations de microfinance au Sénégal

Résumé : Si certaines parties prenantes s’imposent d’elles-mêmes : par exemple les propriétaires de l’organisation, ses clients, ses employés, la reconnaissance d’autres catégories de parties prenantes peut s’avérer plus problématique. À partir de 24 entretiens réalisés auprès de dirigeants d’organisations de microfinance au Sénégal dans la région de Dakar, nous mettons en évidence que la légitimité et le pouvoir d’une partie prenante ne peuvent s’appréhender qu’en fonction d’un contexte institutionnel lié à un territoire, à la tradition qui s’y exerce et aux acteurs spécifiques qui la font vivre. Prendre en compte les aspects traditionnels et locaux peut amener à repenser le rôle des organisations de microfinance et des mécanismes de contrôle à mettre en œuvre pour limiter les dérives clientélistes ou les détournements de fonds.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-bourgogne.archives-ouvertes.fr/hal-02297463
Contributeur : Crego - Université de Bourgogne <>
Soumis le : jeudi 26 septembre 2019 - 10:54:25
Dernière modification le : mercredi 14 octobre 2020 - 04:00:06

Identifiants

Citation

Benoit Pigé, Babacar Sarr, Zaka Ratsimalahelo. Les mécanismes traditionnels de représentation des communautés locales dans les organisations de microfinance au Sénégal. Management & Avenir, INSEEC/Management Prospective Ed. 2018, 106 (8), pp.63-81. ⟨10.3917/mav.106.0063⟩. ⟨hal-02297463⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

53