Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

Cell death in Leishmania

Louise Basmaciyan 1 Magali Casanova 2, *
* Auteur correspondant
1 VAlMiS - Vin Aliment Microbiologie et Stress
PAM - Procédés Alimentaires et Microbiologiques, PAM - Procédés Alimentaires et Microbiologiques [Dijon]
Résumé : Alors que les leishmanioses représentent toujours un fléau mondial, de nouveaux outils thérapeutiques sont nécessaires pour remplacer les traitements actuels qui sont chers, difficiles à administrer, qui induisent de nombreux effets secondaires et pour lesquels la résistance est de plus en plus inquiétante. Pour cela, l’organisation très originale du parasite Leishmania par rapport aux eucaryotes supérieurs est un grand avantage. En effet, cela permet le développement de nouveaux traitements très spécifiques et donc non cytotoxiques. Parmi ces originalités, la mort cellulaire de Leishmania peut être citée. Malgré un aspect classique d’apoptose, les protéines apoptotiques clefs des mammifères ne sont pas présentes chez Leishmania, telles que les caspases, les récepteurs de mort et les molécules anti-apoptotiques. Des études récentes ont participé à une meilleure compréhension de la mort cellulaire du parasite, identifiant de nouvelles protéines ou même de nouvelles voies apoptotiques. Cette revue fait le point sur l’état actuel des connaissances sur la mort cellulaire de Leishmania, décrivant ses rôles physiologiques et son phénotype et discutant l’implication de différentes protéines : endonucléase G, métacaspase, aquaporine Li-BH3AQP, calpaïnes, cystéine protéinase C, LmjHYD36 et Lmj.22.0600. À partir de ces données, différentes voies apoptotiques potentielles sont suggérées. Cette revue fournit également des outils pour identifier de nouveaux effecteurs de la mort cellulaire de Leishmania. Pour finir, différentes approches pour utiliser ces connaissances pour le développement de nouveaux outils thérapeutiques sont suggérées : soit inhibition de la mort cellulaire de Leishmania, soit activation de celle-ci par exemple en traitant les cellules avec des protéines/peptides impliqués dans la mort du parasite fusionnés à un peptide pénétrant dans les cellules ou encapsulés dans un vecteur lipidique pour cibler les cellules de Leishmania intra-macrophagiques.
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-bourgogne.archives-ouvertes.fr/hal-02420604
Contributeur : Pam - Université de Bourgogne <>
Soumis le : vendredi 20 décembre 2019 - 09:15:00
Dernière modification le : jeudi 26 décembre 2019 - 11:34:35

Lien texte intégral

Identifiants

Collections

Citation

Louise Basmaciyan, Magali Casanova. Cell death in Leishmania. Parasite, EDP Sciences, 2019, 26, pp.71. ⟨10.1051/parasite/2019071⟩. ⟨hal-02420604⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

55