Accéder directement au contenu Accéder directement à la navigation
Article dans une revue

« JUSTIFIER VOLTAIRE »

Résumé : Ou comment Staël réévalue l'écriture polémique La bile rend colère et malade ; mais sans la bile, l'homme ne saurait vivre. Voltaire, Zadig. C'est tout à la fois un euphémisme et une évidence d'affirmer que Staël ne figure pas, a priori, parmi les grandes admiratrices de Voltaire. Ses réquisitoires, restés célèbres dans l'histoire littéraire, ont au contraire définitivement associé l'auteur de Candide à une écriture inhumaine à force d'insensibilité. La troisième partie de De l'Allemagne, consacrée à « La philosophie et la morale », condamne avec des mots particulièrement sévères le détachement, voire l'agressivité d'une oeuvre avant tout inspirée par l'amertume et le cynisme : Il prit une humeur singulière contre les causes finales, l'optimisme, le librearbitre, enfin contre toutes les opinions philosophiques qui relèvent la dignité de l'homme, et il fit Candide, cet ouvrage d'une gaieté infernale, car il semble écrit par un être d'une autre nature que nous, indifférent à notre sort, content de nos souffrances et riant comme un démon, ou comme un singe, des misères de cette espèce humaine avec laquelle il n'a rien de commun 2 .
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-bourgogne.archives-ouvertes.fr/hal-03405291
Contributeur : Stéphanie Genand Connectez-vous pour contacter le contributeur
Soumis le : mercredi 27 octobre 2021 - 10:50:16
Dernière modification le : mercredi 3 novembre 2021 - 03:59:37

Fichier

Justifier_Voltaire ou comment ...
Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Identifiants

  • HAL Id : hal-03405291, version 1

Citation

Stéphanie Genand. « JUSTIFIER VOLTAIRE ». Cahiers staëliens, Société des études staëliennes, 2020. ⟨hal-03405291⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

26

Téléchargements de fichiers

19