A Unique Case of ‘Counting Marks’ Revealed by Tomography on a Middle Bronze Age Sword from Champagneux (France, Savoie) - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Acta Archaeologica Année : 2021

A Unique Case of ‘Counting Marks’ Revealed by Tomography on a Middle Bronze Age Sword from Champagneux (France, Savoie)

(1, 2) , (2) , (1) , (1) , (1) , (1) , (1) , (1)
1
2

Résumé

In the 1960’s, a solid-hilted sword dating to the second half of the Middle Bronze Age (1450-1300 BC) was dredged up in a gravel quarry in the Rhône river at the village of Champagneux (Savoie, France). The sword belongs to the octagonal-hilted swords (German: Achtkantschwerter). This type, mainly found in the northern Alpine region and in southern Scandinavia, was until then unknown in France. X-Ray fluorescence (XRF) analyses and high-resolution X-ray computed tomography of the hilt were carried out to understand how the hilt was cast and fixed to the blade. Thanks to the opportunities offered by these techniques, we were able to reconstruct the “chaîne opératoire” of this sword with a close inspection of the internal structure of the hilt. Furthermore, we were able to visualise the surface of the sword’s tang located inside the hilt, which shows a series of five vertically arranged marks. Similar symbols were until now only known on Late Bronze Age bracelets and tools, predominantly in the eastern part of the Alpine region. Although their exact function remains enigmatic, these marks are believed to be markers left by craftsmen on the object during their manufacture. In the case of Champagneux's solid-hilted sword, these marks could be linked to a way for the craftsman to remember which blade and hilt were supposed to be joined together, shedding light on the organization of the production process of this kind of weapon.
Dans les années 1960, une épée à poignée métallique datant de la seconde moitié du Bronze moyen (1450-1300 av. J.-C.) fut draguée dans une gravière du Rhône à Champagneux (Savoie). Il s’agit d’une épée à fusée octogonale (en allemand : Achtkantschwert). Ce type, caractéristique de la région nord-alpine et du sud de la Scandinavie, était jusqu’alors inconnu en France. Des analyses par spectroscopie de fluorescence X (XRF) et tomographie haute résolution par rayons X ont été réalisées afin de comprendre comment la poignée a été coulée puis fixée à la lame. Ces méthodes nous ont ainsi permis de reconstituer la chaîne opératoire de cette épée en réalisant une inspection minutieuse de la structure interne de sa poignée. Nous avons par ailleurs été en mesure de visualiser la surface de la languette de la lame, insérée à l’intérieur du manche, qui présente une série de cinq marques disposées verticalement. Des éléments similaires n’étaient jusqu’à présent connus uniquement sur des outils et parures de du Bronze final, essentiellement dans la partie orientale de l’arc alpin. Bien que leur fonction exacte demeure inconnue, ces marques pourraient être des marqueurs laissés sur les objets au moment de leur fabrication. Dans le cas de l’épée de Champagneux, il pourrait s’agir d’un moyen pour l’artisan d’identifier rapidement dans son atelier la lame et la poignée devant être assemblées. Ces marques nous permettent ainsi d’obtenir de nouvelles informations l’organisation de la production de ce type d’arme.
Fichier principal
Vignette du fichier
Dumont-et-al-2021-Champagneux_ACAR_postprint.pdf (5.83 Mo) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)

Dates et versions

hal-03532509 , version 1 (18-01-2022)

Identifiants

Citer

Léonard Dumont, Stefan Wirth, Matthieu N Boone, Iván Josipovic, Sylvia Lycke, et al.. A Unique Case of ‘Counting Marks’ Revealed by Tomography on a Middle Bronze Age Sword from Champagneux (France, Savoie). Acta Archaeologica, 2021, 92 (1), pp.3-15. ⟨10.1163/16000390-12340001⟩. ⟨hal-03532509⟩
17 Consultations
26 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More