« Risorgimento » selon Leopardi : histoire des lettres, histoire de l’être - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Laboratoire italien. Politique et société Année : 2013

« Risorgimento » selon Leopardi : histoire des lettres, histoire de l’être

(1)
1

Résumé

La complexe sémantique du risorgimento chez Leopardi s’inscrit dans le discours idéologique contemporain, qui est en train de construire le mythe politique de la (re)naissance d’une nation italienne, et tout à la fois s’en démarque visiblement, chargeant l’idée de risorgimento d’une valeur fantasmatique qui la situe sur le plan ontologique. En effet, pendant les années 1815-1819, la pensée et l’écriture du jeune Leopardi s’ouvrent largement aux motifs du risorgimento patriotique qui prennent forme autour de lui. Dans la ferveur de la nouvelle scène nationale qui se profile à ses yeux, Giacomo cherche sa place en imaginant une littérature au service de la cause politique, bien que chez lui cette cause soit entièrement enracinée dans un rêve poétique orienté vers l’Antique. Mais dans les années suivantes, dès que le tournant « mélancolique » de 1819 éloigne la pensée léopardienne des idéologies « militantes » contemporaines, la forme spécifique du risorgimento selon Leopardi émerge, en renvoyant à l’absence et au retour désiré d’une Vie Antique perdue qui ne serait plus une spécificité italienne, mais un caractère de l’histoire humaine.
La complessa semantica del risorgimento leopardiano nello stesso tempo si inquadra nell’ideologia contemporanea che sta costruendo il mito politico della (ri)nascita della nazione italiana e se ne distingue nettamente, attribuendo all’idea di risorgimento un valore fantasmatico e situandola sul piano ontologico. In effetti durante il quinquennio 1815-1819, il pensiero e la scrittura del giovane Leopardi si aprono largamente ai motivi del risorgimento patriottico in piena elaborazione intorno a lui. Nel fervore della nuova scena nazionale che si profila ai suoi occhi Giacomo cerca il proprio spazio immaginando una letteratura al servizio della causa politica, anche se nel suo caso tale causa affonda le sue radici in un mito poetico orientato verso l’Antico. Ma negli anni seguenti, appena la svolta «malinconica» del 1819 allontana il pensiero leopardiano dalle ideologie «militanti» contemporanee, la forma specifica del risorgimento secondo Leopardi emerge, rinviando all’assenza e al ritorno desiderato di una Vita Antica perduta che non sarebbe più una specificità italiana, ma un carattere della storia umana.
Fichier principal
Vignette du fichier
2013_SANGIRARDI_laboratoireitalien-687.pdf (229.16 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers éditeurs autorisés sur une archive ouverte

Dates et versions

hal-03600436 , version 1 (07-03-2022)

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - Pas de modification - CC BY 4.0

Identifiants

Citer

Giuseppe Sangirardi. « Risorgimento » selon Leopardi : histoire des lettres, histoire de l’être. Laboratoire italien. Politique et société, 2013, 13, pp.81-97. ⟨10.4000/laboratoireitalien.687⟩. ⟨hal-03600436⟩

Collections

UNIV-BOURGOGNE TIL
50 Consultations
15 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More