For an analogy between the psychomecanics of language and Taoism - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Akofena - Revue scientifique des Sciences du Langage, Lettres, Langues & Communication, Année : 2022

For an analogy between the psychomecanics of language and Taoism

Pour une analogie entre la psychomécanique du langage et le taoïsme

(1)
1

Résumé

While noting a homogeneity between the psychomechanics of language and Taoism, Bernard Pottier wrote, with insight, an article entitled Guillaume et le Tao : l’avant et l’après, le yang et le yin (1980). Although the two schools belong to two different disciplines and were born in two countries very far away, he was right to eliminate more or less their demarcations and to outline a continuity between the two. After all, according to Taoism, the coupling of Yin-Yang – the dynamics of the world – conceives of both opposition and complementarity; the coupling of Yin-Yang is in perpetual movement, each being both upstream and downstream of the other. This powerful dynamism is closely related to the vector kinetics of the language residing in power. According to Gustave Guillaume, the diacritical particularities of the word in statements derive from the different interceptions on continuous systems, we can grasp the linguistic signs on the vector thought movements in different positions, hence the emergence of the linguistic of position. In this context, we are going to question this research by Bernard Pottier and re-examine the analogical link between the psychomechanics of language and Taoism.
Tout en constatant une homogénéité entre la psychomécanique du langage et le taoïsme, Bernard Pottier a rédigé, avec perspicacité, un article s'intitulant Guillaume et le Tao : l'avant et l'après, le yang et le yin (1980). Bien que les deux écoles ressortent à deux différentes disciplines et soient nées dans deux pays très loin, il a eu bien raison d'éliminer peu ou prou leurs démarcations et d'esquisser une continuité entre les deux. Après tout, selon le taoïsme, le couplage Yin-Yang-la dynamique du monde-conçoit à la fois une opposition et une complémentarité ; le couplage Yin-Yang connaît un mouvement perpétuel, chacun est à la fois en amont et en aval de l'autre. Ce dynamisme puissanciel est étroitement lié aux cinétismes vecteurs de la langue résidant dans la puissance. D'après Gustave Guillaume, les particularités diacritiques du mot dans des énoncés dérivent des interceptions différentes sur des systèmes continus, nous pouvons saisir les signes linguistiques sur les mouvements de pensée vecteurs dans différentes positions, d'où l'émergence de la linguistique de position. Dans ce contexte, nous allons remettre en question cette recherche de Bernard Pottier et réexaminer le lien analogique entre la psychomécanique du langage et le taoïsme.
Fichier principal
Vignette du fichier
21-T06v03-05-Peiyao-XIONG_261-274.pdf (511.55 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Publication financée par une institution

Dates et versions

hal-03769917 , version 1 (06-09-2022)

Licence

Paternité - Pas d'utilisation commerciale - CC BY 4.0

Identifiants

Citer

Peiyao Xiong. Pour une analogie entre la psychomécanique du langage et le taoïsme. Akofena - Revue scientifique des Sciences du Langage, Lettres, Langues & Communication, , 2022, 2 (006), pp.261-274. ⟨10.48734/akofena.n006v2.21.2022⟩. ⟨hal-03769917⟩
96 Consultations
19 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More