Un circuit automobile au cœur d’une métropole ? Les Circuiti et Gran Premi du Valentino (1935-1955) - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Territoires contemporains Année : 2022

Un circuit automobile au cœur d’une métropole ? Les Circuiti et Gran Premi du Valentino (1935-1955)

(1)
1

Résumé

De 1935 à 1955 sont disputées de manière intermittente dans le parc du Valentino, des courses de monoplaces qui prennent le nom de « Circuit » ou de « Grand Prix ». Dans la cité de l’automobile, la compétition prend des significations différentes : vitrine du culte de la vitesse fasciste et du passé glorieux de Turin en 1935 et 1937, symbole de la renaissance de l’Italie républicaine et du rapprochement de la France en 1946, 1947 et 1948, manifestation du désir de mobilité automobile en 1952 et 1955. L’organisation d’une course au sein du poumon vert d’une métropole constitue aussi un défi : celui de l’ordre public, de la sécurité, des dégradations, du couvert végétal. Aussi, même si la course n’est le théâtre d’aucun accident grave, les catastrophes du Mans (1955) et des Mille Milles (1957) jouent un rôle important dans son abandon à partir de 1956.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03932160 , version 1 (10-01-2023)

Licence

Paternité - CC BY 4.0

Identifiants

  • HAL Id : hal-03932160 , version 1

Citer

Paul Dietschy. Un circuit automobile au cœur d’une métropole ? Les Circuiti et Gran Premi du Valentino (1935-1955). Territoires contemporains, 2022, Penser les infrastructures des mondes automobiles Autodromes et circuits (xx-xxie siècles), 17, http://tristan.u-bourgogne.fr/CGC/publications/autodromes-circuits-automobiles/Paul-Dietschy.html. ⟨hal-03932160⟩
0 Consultations
0 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More