Quel usage psychique pour des « jouets de sport » chez un enfant de 10 ans et un adolescent de 14 ans ? Deux études de cas - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue (Article De Synthèse) Movement & Sport Sciences - Science & Motricité Année : 2022

Quel usage psychique pour des « jouets de sport » chez un enfant de 10 ans et un adolescent de 14 ans ? Deux études de cas

(1) , (2)
1
2

Résumé

The use of a toy, for the psychoanalysis that directs this work, is revealing something of the unconscious structure of the subject who plays. Sports toys implement the body's motor action, rules and physical performance. This clinical work shows, through the interpretation of the words of CM1 children (10 years old) and teenagers of 4th (14 years old), collected in focus group and semi-directive individual interviews, that the use of the sporting toy is not useless. On the contrary, it has a particular utility in the psychic structuring of the player. This function seems made possible by the gap between the toy of the manufacturer and “the toy that we play with his game” (dixit one of the children heard). The toy involved in the game imagined by the player will be named here the “jouét”. Two cases, Eva and Don, will testify that the use of their « jouét » has for function the externalized and sublimated incorporation (by putting in action the body of the toy engaged in a sporting act) of traumatic and/or distressing tests that they are crossing.
L’usage d’un jouet est, pour la psychanalyse qui oriente ce travail, révélateur de quelque chose de la structure inconsciente du sujet qui joue. Les « jouets de sport » sont des jouets qui mettent en œuvre le corps, l’action motrice, des règles et une performance physique. Ce travail clinique se propose de montrer, par les interprétations de paroles des enfants de CM1 et d’adolescents de 4 e , recueillies en focus group et en entretiens individuels, que l’usage du jouet de sport peut avoir une fonction particulière dans la structuration psychique du joueur. Cette fonction est entre autre rendue possible par l’écart entre le jouet du constructeur et « le jouet qu’on joue avec à son jeu » (dixit un des enfants entendus). Le jouet impliqué dans le jeu sportif imaginé par le joueur sera nommé ici le « jouét ». Deux cas, Eva et Don, témoigneront que l’usage de leur jouét de sport a pour fonction l’incorporation extériorisée (par une mise en action du corps engagé dans un acte sportif) et sublimatoire des épreuves psychiques traumatiques et/ou angoissantes qu’ils traversent.
Fichier non déposé

Dates et versions

hal-03933352 , version 1 (10-01-2023)

Identifiants

Citer

Yves Félix Montagne, Matthieu Laugier. Quel usage psychique pour des « jouets de sport » chez un enfant de 10 ans et un adolescent de 14 ans ? Deux études de cas. Movement & Sport Sciences - Science & Motricité, 2022, 117, pp.1-13. ⟨10.1051/sm/2022003⟩. ⟨hal-03933352⟩
0 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More