Poésie par effraction : textes traduits de José María Gómez Valero, David Eloy Rodríguez et David Franco Monthiel - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Article Dans Une Revue Essais : revue interdisciplinaire d'Humanités Année : 2015

Poésie par effraction : textes traduits de José María Gómez Valero, David Eloy Rodríguez et David Franco Monthiel

(1)
1

Résumé

En el panorama actual de la poesía española, destacan unas nuevas voces refractarias organizadas en « recomunas » que, articulando lo poético y lo político, desertan las perspectivas balizadas de una escritura aséptica, amnésica y autosatisfecha. Entre estos grupos, encontramos el colectivo andaluz La Palabra Itinerante, formado a principios de los noventa, que trabaja las hibridaciones de diferentes artes y tiene como objetivo la agitación de las conciencias (« colectivo de agitación y expresión ») y la demolición de las máquinas de disciplinamiento. Este artículo presenta brevemente la obra de tres integrantes de esta plataforma: José María Gómez Valero (Sevilla, 1976), David Eloy Rodríguez (Cáceres, 1976) y David Franco Monthiel (Cádiz, 1976), poniendo de realce algunas de las prácticas y modalidades de escritura más sobresalientes: el alcance de lo común en una primera persona del plural, la tergiversación, la escritura del eslogan y las formas aforísticas. Se presenta a continuación una selección de textos traducidos al francés. .
Dans le panorama de la poésie espagnole contemporaine, il est des voix réfractaires organisées en « récommunes » qui, articulant le poétique et le politique, désertent les perspectives balisées d'une écriture aseptique, amnésique et auto-satisfaite. Le collectif La Palabra Itinerante en est. Créé en Andalousie en 1992, il travaille à différentes hybridations des formes d'art et devient le lieu où l'écriture se donne pour objectif l'agitation des consciences (« colectivo de agitación y expresión ») et la déconstruction des machines à discipliner. Cet article présente brièvement l'oeuvre de trois poètes, José María Gómez Valero (Séville, 1976), David Eloy Rodríguez (Cáceres, 1976) et David Franco Monthiel (Cádiz, 1976), en mettant au jour quelques pratiques poétiques dominantes : le primat du commun, le détournement, l'écriture du slogan, les formes cursives et denses. Une anthologie de textes traduits complète cette présentation.
Fichier principal
Vignette du fichier
Poésie par effraction_JUDITE_RODRIGUES.pdf (338.87 Ko) Télécharger le fichier
Origine : Fichiers produits par l'(les) auteur(s)
Loading...

Dates et versions

hal-01376672 , version 1 (05-10-2016)

Identifiants

  • HAL Id : hal-01376672 , version 1

Citer

Judite Rodrigues. Poésie par effraction : textes traduits de José María Gómez Valero, David Eloy Rodríguez et David Franco Monthiel. Essais : revue interdisciplinaire d'Humanités, 2015, Résister entre les lignes (Arts et langages dissidents dans les pays hispanophones au XXème siècle, 9, pp.175-194. ⟨hal-01376672⟩

Collections

UNIV-BOURGOGNE TIL
186 Consultations
755 Téléchargements

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More