Jesting in Earnest in Love’s Labour’s Lost - Archive ouverte HAL Accéder directement au contenu
Communication Dans Un Congrès Année : 2015

Jesting in Earnest in Love’s Labour’s Lost

(1)
1

Résumé

Berowne’s feeble defense, when challenged by the King, that his vow to fast and remain celibate for three years at the court of Navarre was made “in jest” (I.i.54) ushers in a pattern of authorial obfuscation concerning whether characters’ statements are to be taken at face value or as jokes. Though Shakespeare withholds conclusive textual evidence, such indeterminacies cannot easily be shrugged off as “hors-texte”, as they are given prominence in the play by providing backbone to the plot, which can broadly be read as the women’s attempt to gauge the young men’s seriousness and reliability, and also through alignment with contemporary legal debates around the issues of criminal intention and equity. With its invocation of courtroom hermeneutics, the play suggests that performative reconstruction is the key to establishing a fictional speaker’s intention. Such reconstruction, in the playhouse as in the courtroom, implies a projection of new standards onto an old text. Ultimately, then, Love’s Labour’s Lost’s dubious jests highlight the contigency of moral values, and their fragility.
Lorsque le roi de Navarre rappelle à Berowne qu’il a juré de passer trois années de jeune et de célibat à la cour, celui-ci répond que ce serment n’était que simple boutade. Sur le même modèle, on relève dans la pièce une récurrence d’énoncés dont le niveau de sérieux est difficile à jauger. Si le texte ne permet pas de trancher, ces ambiguïtés ne peuvent pas non plus être reléguées au « hors-texte », dans la mesure où la pièce les met en exergue, d’abord en les associant au mouvement de l’intrigue (qu’on peut assimiler aux efforts déployés par les quatre jeunes femmes pour éprouver le sérieux des jeunes lords), mais aussi en les rapportant aux discussions juridiques de l’époque portant sur l’intention criminelle et sur l’équité. Par son invocation de l’herméneutique juridique, la pièce laisse entendre que c’est à travers un processus de reconstruction qu’apparaît l’intention du locuteur. Que ce soit au tribunal ou au théâtre, une telle reconstruction sous-entend une projection de normes nouvelles sur un texte ancien. En définitive, les plaisanteries ambiguës de Love’s Labour’s Lost mettent en évidence la contingence des valeurs morales, ainsi que leur fragilité.

Dates et versions

hal-01427859 , version 1 (06-01-2017)

Identifiants

Citer

Claire Guéron. Jesting in Earnest in Love’s Labour’s Lost. Love’s Labour’s Lost : journées d’études autour du programme de l’agrégation, Société française Shakespeare, Feb 2015, Paris, France. http://shakespeare.revues.org/3247, ⟨10.4000/shakespeare.3247⟩. ⟨hal-01427859⟩

Collections

UNIV-BOURGOGNE TIL
37 Consultations
0 Téléchargements

Altmetric

Partager

Gmail Facebook Twitter LinkedIn More