Soins ambulatoires et facteurs associés à la réhospitalisation précoce des sujets âgés (65+) après un infarctus du myocarde : étude observationnelle à partir des données nationales de l’Échantillon généraliste de bénéficiaires (EGB)

Abstract : État de la question Les réhospitalisations précoces (RHP), dans les 30jours suivant la sortie d’hospitalisation, sont fréquentes chez les sujets âgés, notamment après un infarctus du myocarde (IDM). Elles augmentent la morbi-mortalité et les dépenses de santé. Il a été démontré qu’une meilleure organisation de la sortie d’hospitalisation réduit significativement le risque de RHP. Néanmoins, il n’existe aucune recommandation sur le suivi ambulatoire en sortie d’hospitalisation. L’objectif de l’étude était d’analyser les soins ambulatoires post-hospitaliers et les facteurs associés à la RHP des sujets âgés après un IDM. Matériel et méthodes Étude observationnelle rétrospective à partir des données nationales de l’Échantillon généraliste de bénéficiaires (EGB). Tous les patients ≥65 ans, hospitalisés pour un IDM entre 2011 et 2013 étaient inclus. Les patients hospitalisés pour un IDM dans l’année précédente, ou décédés pendant l’hospitalisation initiale ou dans les 30jours suivant la sortie étaient exclus. Le critère de jugement principal était la première réhospitalisation, toutes causes, dans les 30jours suivant la sortie du court-séjour. Des données socio-démographiques, médicales et de soins ambulatoires étaient recueillies. Les déterminants de la RHP étaient identifiés via des modèles de régression logistique. Résultats Parmi les 624 patients éligibles, 137 étaient réhospitalisés dans les 30jours (22 %). L’âge moyen était de 79,2 ans, avec une prédominance masculine (57 %). Le délai moyen de réhospitalisation était de 11,9jours. En analyse multivariée, la fibrillation atriale (OR=1,81 [1,12–2,91]), l’insuffisance rénale chronique (OR=1,90 [1,01–3,57]) et la délivrance d’un antiagrégant plaquettaire ou anticoagulant dans les sept jours suivant la sortie (OR=0,57 [0,38–0,83]) étaient significativement associés à la RHP. Conclusion Cette étude, réalisée sur un échantillon représentatif de la population française, confirme le haut risque de RHP chez les sujets âgés en post-IDM. Des interventions ciblées sur les comorbidités et les traitements paraissent nécessaires pour réduire ces RHP.
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-bourgogne.archives-ouvertes.fr/hal-01555573
Contributeur : Lnc - Université de Bourgogne <>
Soumis le : mardi 4 juillet 2017 - 11:36:16
Dernière modification le : jeudi 11 janvier 2018 - 06:22:19

Identifiants

Citation

C. Zabawa, J. Cottenet, Marianne Zeller, G. Mercier, Yves Cottin, et al.. Soins ambulatoires et facteurs associés à la réhospitalisation précoce des sujets âgés (65+) après un infarctus du myocarde : étude observationnelle à partir des données nationales de l’Échantillon généraliste de bénéficiaires (EGB). Revue d'Epidémiologie et de Santé Publique, 2017, 65 (1), pp.90 - 91. 〈http://www.em-consulte.com/article/1106098/article/soins-ambulatoires-et-facteurs-associes-a-la-rehos〉. 〈10.1016/j.respe.2016.12.024〉. 〈hal-01555573〉

Partager

Métriques

Consultations de la notice

51