Quand une femme conquiert la citadelle masculine de l'inspection. Cas de Lilyane Forestier (1964-1991)

Résumé : Cette contribution se propose de mettre au jour la conquête, au début des années 1960, d’une citadelle masculine : l’inspection Jeunesse et Sports (en 1964) puis l’Inspection pédagogique en charge de l’éducation physique et sportive (en 1976). D’origine populaire et professeure d’EPS de la ville de Paris, Lilyane Forestier présente un parcours a priori peu probable et pourtant… En se créant et en saisissant des opportunités, tout en développant des « stratégies de genre », elle parvient à gravir les échelons et à défendre une conception de l’EPS qui, présentée parfois comme à contre-courant, contribue d’une certaine façon à prolonger une vision différentialiste des individus. En ayant conquis une bonne partie de la citadelle masculine de l’inspection, elle a acquis un niveau de liberté vécue par l’inspectrice comme une grande autonomie. Mais cette apparente autonomie constitue aussi une forme de pouvoir qui, au final, permet d’exercer une forme de domination, notamment en matière de hiérarchie entre les sexes. Figure de l’inspection admise à la retraite en 1991, elle reste aux portes d’une Inspection Générale dont Yvonne Surrel, première femme nommée en son sein en 1961, s’est retirée en 1977, pour partir à la retraite.
Type de document :
Article dans une revue
Liste complète des métadonnées

https://hal-univ-bourgogne.archives-ouvertes.fr/hal-02122305
Contributeur : Bertille Theurel <>
Soumis le : mardi 7 mai 2019 - 11:40:21
Dernière modification le : vendredi 10 mai 2019 - 01:38:30

Identifiants

Collections

Citation

Clémence Lebossé, Carine Erard. Quand une femme conquiert la citadelle masculine de l'inspection. Cas de Lilyane Forestier (1964-1991). STAPS : Revue internationale des sciences du sport et de l'éducation physique, De Boeck Supérieur 2019, 123 (1), pp.51-66. ⟨10.3917/sta.123.0051⟩. ⟨hal-02122305⟩

Partager

Métriques

Consultations de la notice

52